image ils-vivent-enchaines-9791033611561

Date de parution : 13.10.2021
Nb. de pages : 184
EAN : 9791033611561

Télécharger la couverture

Ils vivent enchaînés

Une vie à libérer les "ensorcelés", les derniers oubliés d'Afrique

Grégoire Ahongbonon

Thomas Oswald (Avec la contribution de)

Les yeux rivés sur le compteur, Grégoire se faufile entre les camions embouteillés dans la rue principale de Bouaké (Côte d'Ivoire), au volant de sa Peugeot 505. Ce Béninois patron d'une petite flotte de taxis, ancien réparateur de pneus et père de six enfants, avait tout pour avoir la vie confortable d'un chef d'entreprise à succès.
Pourtant un jour, sa prospérité s'effondre et il se retrouve au bord du suicide. Rattrapé par une voix intérieure, il revient à l'Évangile de son enfance et choisit de se dévouer corps et âme à secourir les exclus : « La vie qu'on t'a donnée n'est pas pour toi. »
Les malades trop pauvres pour se soigner, les prisonniers parqués dans des conditions inhumaines, les enfants des rues et les lépreux deviennent sa priorité. Mais sa grande découverte, ce sont ces « fous », parias d'une société africaine rejetant les malades mentaux comme possédés, qui vivent enchaînés à des arbres.
Avec les membres de l'association Saint-Camille, qui l'accompagnent dans son oeuvre, il sillonne désormais les routes, la foi chevillée au corps, pour tenter d'endiguer les misères qu'il côtoie. Et si on lui demande quels sont ses plans, le chauffeur de taxi répond que ce n'est plus lui qui conduit : désormais c'est Dieu qui guide sa vie…
Le témoignage exceptionnel d'un apôtre des temps modernes.


15,90€
acheter

À paraître
Expédié sous 19 jours

Ports à 0,01 € en France métropolitaine à partir de 45,00 € d’achat.
Frais de ports complets : consultez nos conditions générales de ventes.
Ce livre est disponible chez votre libraire habituel, n'hésitez pas à lui demander conseil.

Nos partenaires libraires *


* Si vous souhaitez que votre librairie soit référencée sur ces pages, merci de nous contacter.

Acheter en ligne

Agenda

Ils en parlent